Rechercher :  
 

Stephanoaetus coronatus 

Linguistique
Nom scientifique actuel :   Stephanoaetus coronatus 
     
Nom scientifique ancien :   Stephanoaetus coronatus 
     
Nom francais :   Aigle couronné
     
Nom anglais :   Crowned Eagle
     
Nom vernaculaire :  
Thela (Kitshok); Mpongo (Lomongo); Aigle = cimini (Kiluba) ; aigle = Muyumba, mumba, kabembe,kibaba (Kisonge); aigle = mpungunyunyu (Tshiluba); aigle = ewango, engondo, lilelembe (Lingala) ; eagle = chisandankanga (Lunda)
 
 

Zoologie
Chant/cri :  
     
Caractéristiques physiques :   Grand rapace au plumage foncé, poitrine et ventre mouchetés de noir, queue barrée et crête sur la tête. Dessous des ailes rougeâtre avec des régimes primaires et secondaires blanches barrées de noir.  
     
Habitat :   Au Katanga, cet oiseau de forêt n’existe que dans les savanes très arborées du sud et du côté de Kapanga à la limite de la forêt primaire.  
     
Éthologie :    
     
Régime alimentaire :   Véritable tueur, ses proies font parfois le double de son poids. Il attaque les mammifères (singes, antilopes) et ces derniers représentent la quasi-totalité de son régime alimentaire. 
     
Reproduction :   Le jeune est élevé pendant presque un an ce qui fait que cet oiseau ne se reproduit que tous les deux ans, ce qui est exceptionnel dans le monde des oiseaux. On connaît des oiseaux ayant vécu 16 ans. 
     
Distribution au Katanga :   view map  
 
 
Histoire, ethnologie, sociologie
Interactions avec l'homme :    
     
Tabous :    
     
Légendes, croyances, folklore :   Chez les devins Tshokwe: Thela l’aigle couronné. Présent dans le panier sous la forme d’une griffe. Objet négatif en rapport avec les sorciers. 
     
Chasse, pêche :    
     
Alimentation :    
     
Apprivoisement, élevage :    
     
Usage de la peau ou d'autres parties :    
  


Avertissement :

Cette base de données a été établie d'après des ouvrages faisant autorité et avec l'aide de scientifiques renommés. Cependant, il est certain que des erreurs doivent y figurer.

Les noms vernaculaires ont été recueillis sur le terrain et dans la littérature coloniale de la première partie du 20éme siècle. Les religieux ayant établi les premiers dictionnaires n'étaient pas forcément des naturalistes avertis et dès lors, de grossières erreurs doivent avoir été commises.

Nous invitons toute personne qui pourrait nous aider à améliorer cet outil de travail à nous contacter pour nous faire part de ses remarques et nous faire partager ses connaissances.



+  Vous êtes dans la classe : ROOT > Vertebrata (Vertébrés) > Aves (Oiseaux) > Ciconiiformes (Sibley) > Accipitridae (vautours, buses, aigles, etc.)
Design by McArnolds Group SA | Development and code by AMESIS SPRL