Rechercher :  
 

Haliaetus vocifer 

Linguistique
Nom scientifique actuel :   Haliaetus vocifer 
     
Nom scientifique ancien :   Haliaetus vocifer vocifer 
     
Nom francais :   Aigle pêcheur
     
Nom anglais :   African Fish Eagle
     
Nom vernaculaire :  
Chembe, kiembe (Kibemba) ; chembe (Kiaushi); ngwazi, ngwasi, nkelenko (Kiluba) ; tshimini (Tshiluba); ki-embe (Kitabwa); Kwaji (kitshok); nkwaji (Lunda)
 


 

Zoologie
Chant/cri :  
     
Caractéristiques physiques :   Ce rapace brun et marron, à la tête et la poitrine blanc immaculé, est lié aux grandes rivières et aux étendues d’eau.  
     
Habitat :   Assez commun au Katanga. 
     
Éthologie :   Le cri retentissant signale sa présence. 
     
Régime alimentaire :   Son régime alimentaire est composé presque exclusivement de poissons qu’il capture dans l’eau à l’aide de ses serres sans toutefois s’immerger comme le balbuzard fluviatile. Au PNU, il a été observé se nourrissant de jeunes varans. 
     
Reproduction :    
     
Distribution au Katanga :   view map  
 
 
Histoire, ethnologie, sociologie
Interactions avec l'homme :    
     
Tabous :    
     
Légendes, croyances, folklore :   Charmes pour la pêche au harpon :
Cette coutume est d’inspiration Babisa car cette tribu pêche plus dans des étangs qui s’assèchent et utilisent donc plus le harpon.
Les os de la main d’un singe et ceux de la tête d’un aigle pêcheur sont brûlés et réduits en poudre. Cette poudre est frottée sur des incisions faites dans la membrane qui relie le pouce et l’index des deux mains.
 
     
Chasse, pêche :    
     
Alimentation :    
     
Apprivoisement, élevage :    
     
Usage de la peau ou d'autres parties :   Les yeux sont utilisés pour un charme que l’on enduit sur les filets de pêche. 
  


Avertissement :

Cette base de données a été établie d'après des ouvrages faisant autorité et avec l'aide de scientifiques renommés. Cependant, il est certain que des erreurs doivent y figurer.

Les noms vernaculaires ont été recueillis sur le terrain et dans la littérature coloniale de la première partie du 20éme siècle. Les religieux ayant établi les premiers dictionnaires n'étaient pas forcément des naturalistes avertis et dès lors, de grossières erreurs doivent avoir été commises.

Nous invitons toute personne qui pourrait nous aider à améliorer cet outil de travail à nous contacter pour nous faire part de ses remarques et nous faire partager ses connaissances.



+  Vous êtes dans la classe : ROOT > Vertebrata (Vertébrés) > Aves (Oiseaux) > Ciconiiformes (Sibley) > Accipitridae (vautours, buses, aigles, etc.)
Design by McArnolds Group SA | Development and code by AMESIS SPRL