Rechercher :  
 

Chiromantis xerampelina ? 

Linguistique
Nom scientifique actuel :   Chiromantis xerampelina ? 
     
Nom scientifique ancien :   Chiromantis microglossus 
     
Nom francais :  
     
Nom anglais :   African Gray Treefrog; Grey Foam-nest Frog; Grey Tree Frog
     
Nom vernaculaire :  
 
 

Zoologie
Chant/cri :  
     
Caractéristiques physiques :   Généralement gris pâle à brun avec plus ou moins de marques irrégulières plus foncées sur le dos. Lors d'élévations importantes de la température ambiante, l'animal devient presque blanc.
Rainette relativement grande mesurant de 40 à 90 mm (85 mm de moyenne pour les femelles et 72 mm de moyenne pour les mâles).
Espèce robuste munie de longs membres, elle possède des disques adhésifs au bout de ses doigts et de ses orteils. Deux bosses proéminentes sont présentes sur le bas de son dos. Ses deux doigts extérieurs sont opposables aux doigts intérieurs, lui permettant une attache plus sécurisée.  
     
Habitat :   Savane arborée de régions chaudes et de basse altitude. 
     
Éthologie :   Chiromantis est un animal nocturne. Les individus de cette espèce possèdent la capacité de conserver de l'eau, ce qui leur permet de survivre dans la savane africaine aride. Leur peau est 35 fois plus résistante à la perte d'eau que les autres grenouilles. De plus, durant la journée, ils orientent leur corps de manière à éviter une exposition totale au soleil. Ils replient leurs membres sous leur corps de manière à diminuer la surface exposée à l'air, diminuant donc la perte d'eau par évaporation. De plus, au lieu de produire de l'urine ou de l'ammoniac comme les grenouilles aquatiques, cette espèce excrète de l'acide urique semi-solide afin de conserver plus d'eau. Durant les heures les plus chaudes de la journée, sa coloration éclaircit afin de réduire l'absorption de chaleur. Durant la saison sèche, les individus estivent dans un cocon imperméable produit par un liquide sécrété par l'animal.  
     
Régime alimentaire :   Insectes et arthropodes. 
     
Reproduction :   Cette rainette a un mode de reproduction atypique. Les oeufs sont déposés dans un nid de mousse construit au dessus de points d'eau temporaires. Après 7 à 9 jours de développement, les têtards percent le nid et continuent leur croissance dans l'eau sous-jacente. 
     
Distribution au Katanga :    
 
 
Histoire, ethnologie, sociologie
Interactions avec l'homme :    
     
Tabous :    
     
Légendes, croyances, folklore :    
     
Chasse, pêche :    
     
Alimentation :    
     
Apprivoisement, élevage :    
     
Usage de la peau ou d'autres parties :    
  


Avertissement :

Cette base de données a été établie d'après des ouvrages faisant autorité et avec l'aide de scientifiques renommés. Cependant, il est certain que des erreurs doivent y figurer.

Les noms vernaculaires ont été recueillis sur le terrain et dans la littérature coloniale de la première partie du 20éme siècle. Les religieux ayant établi les premiers dictionnaires n'étaient pas forcément des naturalistes avertis et dès lors, de grossières erreurs doivent avoir été commises.

Nous invitons toute personne qui pourrait nous aider à améliorer cet outil de travail à nous contacter pour nous faire part de ses remarques et nous faire partager ses connaissances.



+  Vous êtes dans la classe : ROOT > Vertebrata (Vertébrés) > Amphibia (Amphibiens) > Anura > Rhacophoridae
Design by McArnolds Group SA | Development and code by AMESIS SPRL