Rechercher :  
 

Xenopus laevis 

Linguistique
Nom scientifique actuel :   Xenopus laevis 
     
Nom scientifique ancien :   Xenopus victorianus 
     
Nom francais :   Crapaud à griffe
     
Nom anglais :   African Clawed Frog; Common Platanna, Common Clawed Frog
     
Nom vernaculaire :  
 


 

Zoologie
Chant/cri :  
     
Caractéristiques physiques :   En général, le dos de l'animal varie de gris foncé à brun-vert alors que son ventre est plutôt rosâtre.
Les femelles mesurent entre 60 et 150 mm et les mâles entre 40 et 100 mm.
Le corps et la tête de l'animal sont aplatis et ses petits yeux ronds sont placés au-dessus de sa tête. Sa peau est lisse et ses membres postérieurs sont longs et robustes. Les trois orteils intérieurs de ses pattes palmées et musclées se terminent par de petites griffes noires.  
     
Habitat :   Cette espèce occupe un nombre assez vaste d'habitats aquatiques dont rivières, lacs, mares, étangs, puits et flaques d'eau.
La qualité de l'eau ne parait pas importante et les individus de cette espèce peuvent même supporter un certain degré de salinité.  
     
Éthologie :   Lorsque les conditions environnementales sont favorables, cette espèce aquatique ne quitte pas l'eau et n'émerge que pour respirer. Des sécheresses prolongées peuvent toutefois la pousser à estiver pendant plusieurs mois sous une couche de boue.  
     
Régime alimentaire :   Principalement insectes aquatiques, mais aussi divers vertébrés tels que poissons, anoures (cannibalisme observé) ou petits mammifères morts présents dans l'eau.  
     
Reproduction :   Sur une journée, les femelles peuvent pondre jusqu'à 1000 oeufs de couleur brun clair et de 1.15 mm de diamètre. Ceux-ci sont attachés à de la végétation aquatique ou à des objets présents dans l'eau.  
     
Distribution au Katanga :    
 
 
Histoire, ethnologie, sociologie
Interactions avec l'homme :   Cette espèce est sans doute l'une des grenouilles les plus connues par l'homme, étant donné son utilisation abondante en laboratoire ainsi qu'en temps qu'animal de compagnie. Jusque dans les années 1940, ces grenouilles étaient utilisées comme tests de grossesse: une petite quantité d'urine de femme enceinte injectée sous la peau de l'animal provoquait chez celui-ci la ponte d'oeufs. 
     
Tabous :    
     
Légendes, croyances, folklore :    
     
Chasse, pêche :    
     
Alimentation :   Les membres de cette espèce sont consommés dans des pays tels que la République Démocratique du Congo, le Cameroun, la Sierra Leone, la République Centre Africaine, l'Ouganda et le Rwanda. 
     
Apprivoisement, élevage :    
     
Usage de la peau ou d'autres parties :    
  


Avertissement :

Cette base de données a été établie d'après des ouvrages faisant autorité et avec l'aide de scientifiques renommés. Cependant, il est certain que des erreurs doivent y figurer.

Les noms vernaculaires ont été recueillis sur le terrain et dans la littérature coloniale de la première partie du 20éme siècle. Les religieux ayant établi les premiers dictionnaires n'étaient pas forcément des naturalistes avertis et dès lors, de grossières erreurs doivent avoir été commises.

Nous invitons toute personne qui pourrait nous aider à améliorer cet outil de travail à nous contacter pour nous faire part de ses remarques et nous faire partager ses connaissances.



+  Vous êtes dans la classe : ROOT > Vertebrata (Vertébrés) > Amphibia (Amphibiens) > Anura > Pipidae
Design by McArnolds Group SA | Development and code by AMESIS SPRL