Rechercher :  
 

Thryonomys swinderianus 

Linguistique
Nom scientifique actuel :   Thryonomys swinderianus 
     
Nom scientifique ancien :    
     
Nom francais :   Grand Aulacode
     
Nom anglais :   Greater Cane-rat
     
Nom vernaculaire :  
Nsenji (Kisonge); Nsenzi (Kitabwa) ; Insenshi, insensi (Kilamba) ; nsenzhi (Kikaonde) ; nsenji, mâle = iyanga (Lunda) ; zibizi (Lingala) ; nsenzi; chimbiliki = grand (plus aquatique) (Kibemba) ; Senzi, n'sezi, Sembiliki (Kiluba) ; Ndezi , nkunguzi, (Kiswahili)
 


 

Zoologie
Chant/cri :  
     
Caractéristiques physiques :   Thryonomys swinderianus mesure entre 65 et 80 cm de long (dont 15 à 20 cm de queue) et pèse entre 3 et 8 kg. Son corps robuste est couvert de poils rudes et raides. Ses pattes sont courtes. Son pelage est brun tiqueté de foncé sur le dos, plus clair sur les flancs et blanc ou grisâtre sur le ventre. Son museau est arrondi et un coussinet protubérant est présent à l’avant de ses narines. Celui-ci est utilisé lors de bagarres. Ses oreilles sont courtes.  
     
Habitat :   Roselières, marais, bords de rivières, savanes herbeuses, clairières.
 
     
Éthologie :   Thryonomys swinderianus est essentiellement nocturne. Il vit solitaire, par couples ou parfois par petits groupes. Il se réfugie dans des roselières, dans des fourrés, dans des terriers qu’il creuse lui-même ou dans des terriers de porcs-épics ou d’oryctéropes. C’est un bon nageur. Il émet un sifflement comme signal d’alarme. Lorsqu’il se sent en danger, il reste sur place sans bouger et lorsqu’il est effrayé, soit il s’enfuit à toute vitesse avant de s’arrêter brusquement soit il frappe le sol de ses pieds arrières en émettant un grognement. Les mâles se battent en se poussant museau contre museau.  
     
Régime alimentaire :   Racines, feuilles, herbes, fruits, écorces et cultures telles que canes à sucre, cane à sucre et patates douces. 
     
Reproduction :   Thryonomys swinderianus atteint sa maturité sexuelle vers 1 an. Après environ 150 jours de gestation, la femelle donne naissance à une portée de 1 à 6 petits (4 en moyenne). Ceux-ci naissent couverts de poils, avec les yeux ouverts et capables de marcher. Ils sont sevrés vers 4 semaines.  
     
Distribution au Katanga :   view map  
 
 
Histoire, ethnologie, sociologie
Interactions avec l'homme :    
     
Tabous :    
     
Légendes, croyances, folklore :    
     
Chasse, pêche :    
     
Alimentation :    
     
Apprivoisement, élevage :    
     
Usage de la peau ou d'autres parties :    
  


Avertissement :

Cette base de données a été établie d'après des ouvrages faisant autorité et avec l'aide de scientifiques renommés. Cependant, il est certain que des erreurs doivent y figurer.

Les noms vernaculaires ont été recueillis sur le terrain et dans la littérature coloniale de la première partie du 20éme siècle. Les religieux ayant établi les premiers dictionnaires n'étaient pas forcément des naturalistes avertis et dès lors, de grossières erreurs doivent avoir été commises.

Nous invitons toute personne qui pourrait nous aider à améliorer cet outil de travail à nous contacter pour nous faire part de ses remarques et nous faire partager ses connaissances.



+  Vous êtes dans la classe : ROOT > Vertebrata (Vertébrés) > Mammalia (Mammifères) > Rodentia (Rongeurs) > Thryonomyidae (aulacodes)
Design by McArnolds Group SA | Development and code by AMESIS SPRL