Rechercher :  
 

Chlorocebus aethiops cynosurus 

Linguistique
Nom scientifique actuel :   Chlorocebus aethiops cynosurus 
     
Nom scientifique ancien :    
     
Nom francais :   Grivet, vervet, singe vert, Malbrouck
     
Nom anglais :   Green Monkey
     
Nom vernaculaire :  
Soko, nsoko (Kiluba); nsoko (Kisonge); Nsoko (Kitabwa); Nsoko (Kikaonde); ngondo (Kitshok); mawula (Kilamba); nsoku (Lunda); kapenge (Kibemba); Tumbili, Ngedere (Kiswahili)
 


 

Zoologie
Chant/cri :  
     
Caractéristiques physiques :   Le grivet mesure entre 45 et 65 cm de long (sans queue) et pèse entre 3 et 5 kg. Le mâle est plus grand que la femelle. Son pelage est grisâtre ou jaune verdâtre. Son ventre est blanchâtre. Contrairement aux autres singes verts (vervets, grivets, etc.), Chlorocebus aethiops cynosurus possède un visage pâle de couleur chair. Parfois, quelques zones plus sombres sont présentes. Il possède des favoris blancs sales dirigés vers l'arrière. Une bande de poils plus clairs est présente sur le front. Le scrotum du mâle est bleu vif. C. aethiops cynosurus possède une touffe de poils rougeâtres sous la racine de la queue.  
     
Habitat :   Savanes et forêts claires, fourrés denses et galeries.
Très commun au Katanga. On connaît une "race géographique" qui habite exclusivement les papyrus sur les îles flottantes dans la région des lacs du Lualaba. 
     
Éthologie :   Les singes verts sont diurnes et sociaux. Ils vivent en bandes de 5 à 30 individus, composées de femelles et de leurs jeunes ainsi que de plusieurs mâles. Ils diffèrent des autres cercopithèques de par le fait qu'ils vivent dans des habitats plus ouverts. Ils se déplacent aisément au sol.  
     
Régime alimentaire :   Feuilles, fruits, fleurs, écorces, racines, graines, insectes, vers, chenilles. Parfois oeufs d'oiseaux. 
     
Reproduction :   Après 6 à 7 mois de gestation, la femelle donne naissance à un petit. 
     
Distribution au Katanga :   view map  
 
 
Histoire, ethnologie, sociologie
Interactions avec l'homme :   Véritable fléau des plantations pour les villageois. 
     
Tabous :    
     
Légendes, croyances, folklore :    
     
Chasse, pêche :   chassé pour sa viande à l'aide de chiens. 
     
Alimentation :   Sa chair est très appréciée. 
     
Apprivoisement, élevage :   Comme tous les petits singes du Katanga, il s'apprivoise facilement. Il est souvent détenu en semi-liberté. 
     
Usage de la peau ou d'autres parties :   La main du singe (cilama) est un des objets présents dans les paniers de divination des Tshokwe. Elle représente soit une dette soit un bon augure car le singe ne lâche jamais sa branche. 
  


Avertissement :

Cette base de données a été établie d'après des ouvrages faisant autorité et avec l'aide de scientifiques renommés. Cependant, il est certain que des erreurs doivent y figurer.

Les noms vernaculaires ont été recueillis sur le terrain et dans la littérature coloniale de la première partie du 20éme siècle. Les religieux ayant établi les premiers dictionnaires n'étaient pas forcément des naturalistes avertis et dès lors, de grossières erreurs doivent avoir été commises.

Nous invitons toute personne qui pourrait nous aider à améliorer cet outil de travail à nous contacter pour nous faire part de ses remarques et nous faire partager ses connaissances.



+  Vous êtes dans la classe : ROOT > Vertebrata (Vertébrés) > Mammalia (Mammifères) > Primates > Cercopithecidae (cercopithèques, babouins)
Design by McArnolds Group SA | Development and code by AMESIS SPRL